EXPO « CORPS ET ÂMES » by Frantz CHUBERRE SAUNIER!

AFFICHE DEFINITIVE CORPS ET AMES WEB

DSCF4503On se souvient de l’exposition de plusieurs toiles issues de l’expo parisienne (Galerie Oberkampf) « Pop Egerie » de Frantz CHUBERRE SAUNIER, en mezzanine du El Lindo Café de Narbonne du 20 mars au 20 mai dernier (prolongée jusqu’au 8 juin, suite au succès rencontré). Cette fois, ce sont les murs des salles du bas qu’investiront les toiles de l’artiste peintre parisien, à la grande générosité de cœur,  puisqu’il offre l’exclusivité cette fois-ci, de sa toute nouvelle exposition au sein de ce café des artistes, lieu d’exposition désormais incontournable dans le Narbonnais, depuis les expos de la belle Méryl (dessinatrice du célèbre festival Sol Y Fiesta), des photographies de Jérôme DANCETTE qui a travaillé notamment à Londres, aux Pays Bas, Paris et sur la Côte d’Azur, ou encore l’expo des nus au fusain de Valou LAMBROU qui travaille au niveau international.

11406780_10207231386522353_2593202963739256090_n

Au départ, il y avait le beau projet commun de l’exposition « Divas Corps & Âmes », regroupant trois artistes aux univers différents, la plume subtile et insoumise d’Erwan CHUBERRE SAUNIER, amoureux depuis toujours de ses Divas qu’il chérissait tant, les tableaux pittoresques de Frantz CHUBERRE SAUNIER et les superbes mandalas de Nadine DALMAN.
Mais les fourberies du temps et du destin en ont décidé autrement, cruellement, et c’est donc l’exposition « Corps & Âmes » de Frantz qui naîtra de toute cette année 2014 tumultueuse.
11295709_10207139931836043_6300695259670019434_n

L’occasion de retrouver le style pictural de l’artiste, haut en couleurs, dans son univers très réaliste et à contre-courant dans une époque où l’art contemporain a montré à bien des reprises son extrême limite, univers peuplé de strass, d’étoiles et de paillettes, où l’on est subjugué, encore et toujours, par ces regards impénétrables, patte puissante de l’artiste ; ces regards qui confèrent aux égéries et stars peintes un soupçon d’éternité, comme si leur beauté était figée à jamais, quête sans cesse renouvelée de « beauté idéale » et thème profondément Wildien. Mais l’occasion aussi de rendre un bel et poignant hommage au biographe Erwan CHUBERRE SAUNIER, disparu bien trop tôt, à l’âge de 43 ans, des suites d’un cancer (qu’il avait tant nargué dans son puissant « Cancer, ce n’était pourtant pas mon signe astrologique ») à la fin de l’été dernier, dans une nuit d’août trop précocement automnale. Car il faut préciser que la plupart des toiles exposées ont accompagné Erwan dans son long combat et l’ont vu partir vers le Paradis des Divas. En cela, les toiles de Frantz revêtent plus que jamais un caractère mystique, quasi religieux.
DSCF4451

Mais c’est encore l’occasion, surtout, de faire une grande fête estivale, dans les soirées du sud ensoleillé et chaud, car Erwan & Frantz ont toujours aimé ces fêtes aux rythmes des nuits endiablées, rire, sourire à la vie ; l’occasion de célébrer leur force de Vie et tout simplement célébrer la Vie, l’Amour et l’Espérance, qui se poursuivent en explosions de couleurs et de bulles de champagne, comme un combat qui doit toujours perdurer, au-delà des cruautés des destins.

(Exposition « Corps & Âmes » by Frantz CHUBERRE SAUNIER – El Lindo Café, 3 rue du 1er mai, Narbonne. Du 17 juillet au 31 août 2015. Contact : Sandrine : 06 81 87 02 91. Vernissage le vendredi 17 juillet à partir de 19H. Suivi d’un nouveau concept de soirée Chupa Champ’ au El Lindo Café. Fin de soirée et After à Narbonne Le Gai Pied, 8 bd Général de Gaulle).

Voir le teaser de l’expo par IDHERAULT!

Rejoindre l’événement sur Facebook!

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestYahoo MailLinkedIn

Clairette GRAS expose à la Cave 1907 à Narbonne à partir du 15 juillet!

11143616_10206522364636503_5246312460147997974_o

CLAIRETTE GRAS *

 

 

Je colle, comme j’écris, avec un puissant souffle de vie ; tantôt incisive ou tantôt rêveuse, mais toujours avec mes tripes. On pourrait dire de moi que je suis partie à la recherche d’un temps perdu, ou encore aujourd’hui un temps retrouvé, mais c’est toujours une quête d’idéal, une soif d’absolu qui m’animent, tant dans l’art que dans les multiples « je t’aime » délivrés dans mon travail. Je jette sur les toiles ce temps aussi qu’il me reste, comme une première page, peut-être, d’un nouveau jour, une nouvelle vie, faite de possibles. Mes collages, très liés à mes nouvelles, sont une invitation au voyage, tant pour moi-même que pour mon lecteur ou encore le spectateur de mes tableaux. A l’affût sans cesse de nouvelles techniques, je repousse plus loin les défis afin de toujours me rapprocher de cette authenticité, cette sensibilité qui me tiennent à cœur. Certes je dénonce, l’artiste n’est-il pas là pour éveiller les consciences, certes je dérange, j’agace parfois, j’ajuste, mais toujours je propose cette vérité qui est la mienne ; les fléaux de cette époque cruelle sont acides, il faut les combattre, les projeter en collages est un beau moyen…Ne trouvez-vous pas ? Comme sur le quai d’une gare, je vais vers les questions cruciales de l’existence, que tout un chacun se pose, un peu comme je lance des hasards, des prémices d’éventuels cheminements, mais avant tout je crois que je recherche cette profonde humanité trop souvent perdue aujourd’hui. Car au fond, ce sont la passion de la vie et l’amour, avec un grand A qui doivent survivre et sortir indemnes de ce voyage…

(Prochaine exposition: du 15 juillet au 15 août à la Cave 1907 – Domaine de la Coupe – tel: 04 68 41 44 10)
Vernissage le jeudi 16 juillet à partir de 18H30!)

FacebookTwitterGoogle+PinterestYahoo MailLinkedIn