12377840_623276331156017_1482821288049400432_o

Linda se balade chez les Mille Poètes en Méditerranée

Le vendredi 18 mars dernier, à l’Univers de Kama, rue de Plaisance à Narbonne, Amparine s’est livrée une nouvelle fois, autour cette fois-ci, d’un carnet de voyage atypique, en Birmanie.
Habillée pour l’occasion d’une robe traditionnelle birmane, elle a évoqué sa dernière balade, initiatique et forte, riche de sens, autour de très belles photographies de son amie Catherine BRUNELLE DURAIN qui était partie avec elle pour cette expérience inédite.
Ce fut pour le bar à chats de Narbonne une jolie occasion, toute en »sérénitude » de proposer dans une atmosphère conviviale et toujours aussi chaleureuse, une sorte de prolongement à son roman « la balade de Linda » , co-écrit avec O-Y VINCELLO et dont elle assure actuellement la promotion dans l’Aude, l’Hérault, mais aussi le grand sud-ouest.

Elle était d’ailleurs le 25 mars dernier à Lézignan-Corbières, et le samedi 26 mars en dédicace à la librairie LIBELLIS.

Tout prochainement d’ailleurs, Linda se baladera de nouveau chez les Mille Poètes en Méditerranée, le vendredi 1er avril (et même si Linda est du signe des « poissons », la date n’en est pas un, de poisson!!), à partir de 20H30 (rue de l’ancienne porte neuve) à Narbonne, afin de présenter en lectures de textes et scénettes théâtrales son travail et son témoignage de vie.

(…) « Linda a commencé alors à parler d’un voyage en Asie, à ce moment-là du récit.
Elle ne savait pas encore au juste où cela serait. Ni quand. Elle savait juste que cela se ferait. Lorsque ce serait le bon moment. Le moment venu.
Linda a (éprouvé le besoin) de remercier le tout premier homme qui lui a fait l’amour (à cet instant précis).
Linda a remercié la Vie d’avoir su dépasser cette montagne qu’était la sexualité d’une Femme.
Elle s’est sentie pleine de reconnaissance, d’espoir et de bienveillance.
Lorsqu’elle est rentrée chez elle, ce soir-là, vêtue une fois de plus de rouge et de noir (…), elle s’est mise à écrire… écrire et écrire frénétiquement une nouvelle page (de son existence).
Dorénavant, oui, elle voulait s’ouvrir sur le monde, et tous les moyens devenaient donc possibles et bons, pour ses fins. »
(Acte VI – « Atoutcoeur » – « la balade de Linda » (AMPARINE & Olivier-Yves VINCELLO)).

10325133_623276484489335_7607264132895455508_n

(Photographies: Philippe FONTAINE pour IDHERAULT.TV)

FacebookTwitterGoogle+PinterestYahoo MailLinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>